Que ferais-je sans ce monde… Suivi par « Bridge Over Troubled Water »


Mardi 19/01/2021

(Planifié pour le 26/01)

 

1

Dieppe

 

encore le dernier reflux

le galet mort

le demi-tour puis les pas

vers les vieilles lumières

 

2.

je suis ce cours de sable qui glisse

entre le galet et la dune

la pluie d’été pleut sur ma vie

sur moi ma vie qui me fuit me poursuit

et finira le jour de son commencement

 

cher instant je te vois

dans ce rideau de brume qui recule

où je n’aurai plus à fouler ces longs seuils mouvants

et vivrai le temps d’une porte

qui s’ouvre et se referme

 

3

Que ferais -je sans ce monde sans visage sans questions
où être ne dure qu’un instant où chaque instant
verse dans le vide dans l’oubli d’avoir été
sans cette onde où à la fin
corps et ombre ensemble s’engloutissent
que ferai-je sans ce silence gouffre des murmures
haletant furieux vers le secours vers l’amour
sans ce ciel qui s’élève
sur la poussière de ses lests
«que ferai-je je ferai comme hier comme aujourd’hui
regardant par mon hublot si je ne suis pas seul
à errer et à virer loin de toute vie
sans un espace pantin
sans voix parmi les voix
enfermées avec moi

4

je voudrais que mon amour meure

qu’il pleuve sur le cimetière

et les ruelles où je vais

pleurant celle qui crut m’aimer

Poèmes et textes pour rien
Samuel BECKETT
(1906-1989)

Né a Dublin, Samuel Beckett est avec James Joyce, sans doute le plus connu des écrivain irlandais.
Romancier, dramaturge (En attendant Godot, 1952) et poète, il a quitté son pays un peu avant la Seconde guerre mondiale; choisissant de vivre en France, où il a participé activement à la Résistance. Prix Nobel de Littérature 1969, il a écrit en français la majeure partie de son œuvre, dont la plupart de ses poèmes.

WHAT ELSE ?

 

 » Bridge Over Troubled Water » ( Comme un pont sur l’eau trouble) ce tube planétaire de Simon and Garfunkel, a été composé par Paul Simon en 1970, il a y a eu 50 ans le 26 janvier 2020.
J’ai d’ailleurs récemment entendu (sur France Musique) que d’après John Lennon, ce titre aurait inspiré Paul McCartney pour « Let It Be « .
When you’re weary Feeling small When tears are in your eyes…
Toujours est-il qu’hier soir, comme j’attendais « Le Bolero, le refrain du monde » sur Arte à minuit passé , luttant contre le sommeil, j’ai écouté les interprétations ‘d’ELVIS PRESLEY * et d’ ARETHA FRANKLIN*…pour revenir ce matin au célèbre duo dont je ne me lasserai décidément jamais.

When you’re weary
Feeling small
When tears are in your eyes
I will dry them all, I’m on your side…When times get rough


And friends just can’t be found
Like a bridge over troubled water
I will lay me down
Like a bridge over troubled water…

Le 26 janvier 2020 marquait le 50e anniversaire du chef-d’œuvre emblématique de Simon & Garfunkel, Bridge Over Troubled Water.

Bienvenue aux nouveaux abonnés, et merci à tous pour votre fidélité. A bientôt.

À MA PETITE MÈRE ♡

 

11 commentaires sur “Que ferais-je sans ce monde… Suivi par « Bridge Over Troubled Water »

  1. J’avais 20 ans en 1970 ! le 33T de Simon et Garfunkel est l’un de ceux qui m’ont motivée pour garder ma platine. Comment s’en lasser ! tiens, je vais me l’écouter un peu dans la journée. Bisous SOlène

    Aimé par 1 personne

  2. Bonjour Solène,
    Les quatre poèmes sont de Beckett ? C’est super beau. Tu parles de Joyce. J’ai remis récemment dans ma PAL son Ulysse ainsi que le Belle du Seigneur de Cohen. Des relectures de gourmandise…
    Belle journée ma Solène.
    Bises emplumées. 😘

    Aimé par 1 personne

  3. Dieppe, voilà un joli poème parfois triste comme le sont les plages normandes en hiver et au début du printemps. Des plages qui donnent l’impression que toute vie les a quittées.
    Oui il faut garder l’espoir que 2021 sera l’année du retour à a vie pleine de la culture ! Il serait temps qu’on lui permette de s’exprimer pleinement après un an de sommeil forcé !
    Le poème de Beckett est superbe et déchirant : les mots d’un homme désespéré qui, semble-t-il se sent trahi à jamais au point d’avoir la sensation d’en mourir.
    Quant à ce grand morceau de Simon et de Garfunkel, c’est en effet un de leurs plus beaux morceaux : il est une des preuves que Paul Simon est un excellent auteur-compositeur, arrangeur et interprète. J’ai toute leur discographie et ne m’en lasse jamais quelque soit l’album.
    https://trigwen.wordpress.com/2021/01/15/lindelebile-cicatrice-deuxieme-epoque-vers-une-terre-inconnue-chapitre-6-la-rudesse-de-la-vie-de-caserne/

    Aimé par 1 personne

  4. J’avais traduit et monté en arabe dialectal deux pièces de théâtre de Samuel Beckett en 1976 « En attendant Godot » et « Fin de partie ». Deux pièces qui ont connu un franc succès auprès de la jeunesse algérienne. Je découvre aujourd’hui le poète. Merci Solène pour ce flash-back . Je te souhaite une excellente soirée et à bientôt. Bisous.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s