IL Y A…

 

Avertissement: ce billet a été publié une première fois par erreur alors que le poème ( loin d’être terminé) était en cours d’écriture. Merci de ne pas tenir compte  de l’ancienne version  que celle ci-dessous, annule et remplace… 

Il y a un autre monde, mais il est dans celui ci. – Paul Éluard…

IL Y A…

Au milieu de nulle part
il y a une forêt de sapins plantée par les hommes
dans des dunes de neige que balaie le vent
au bout d’un chemin où personne jamais ne passe,
un chalet à peine plus grand qu’une cabane de chasse;
avec aux fenêtres des rideaux à petits carrés rouges et blancs;
puis de la fumée qui, en sortant de la cheminée
monte au ciel froid d’étoiles
et donne aux brumes d’hiver une odeur de feu de bois

À l’intérieur
il y a une araignée qui, tranquillement, tisse sa toile à la lueur des flammes;
un mug anglais avec du thé encore fumant dedans
et juste à côté, posé là, un vieux, très très vieux livre
aux pages jaunies qui sentent le grenier des maisons de campagne inhabitées:
Thais, dont le nom de l’auteur te rappelle celui de ta première école primaire,
Anatole France…
Thais comme la Méditation de Massenet
que tu écoutes au moment même où s’écrit ce poème

Dans le silence de la nuit
Il y a la musique que tu laisses venir à toi dans une brève introduction a la harpe
Et que tu ressens tout de suite comme un début de réponse
aux questions spirituelles que tu te poses
dans ce que tu appelles « tes grands moments »
Magie des cordes harmoniques, s’en suivront cinq minutes de lâcher-prise en ré majeur
Malgré les notes tristes qui, par instants
font pleurer les sons,
il y a dehors tout ce qui se tait pour écouter,
alors qu’au plus profond de toi, tu te languis encore pour lui
Unimato
Puis le morceau devient plus passionné, poco a poco appassionato
jusqu’au summum, piu appassionato

Vide, tu es enfin vide de celui que tu aimes encore trop fort
quand bien même tu chantes le contraire à qui veut l’entendre;
et vide – hélas, aussi des mots, ces satanés mots qui t’échappent,
virevoltent, dansotent et s’éparpillent comme les flocons dans les vents glacés du dehors…
Quand la musique s’arrête, le silence solennel qui suit,
c’est encore et toujours cette divine musique qui monte de la terre au ciel
Mais, peut-être devrions-nous dire, de la mer au ciel

Car en cette nuit de janvier, il y a la pleine lune
Aussi tant pis si c’est le phare du bout du monde qu’elle éclaire sur l’océan
Les filles des bords de mer où ils ne neige pas,
savent bien que tout là-bas, elles deviennent louves
pour se construire un rempart contre le monde
lorsque le ciel se couvre de nuages sur les paysages d’une autre vie

À la lumière du présent, tout se reconstruit
Dans l’imaginaire, tout est permis
Puisse dans le silence de tes nuits blanches
palpiter le vol de l’inspiration

SOlène
26/01/2021
(Tous droits réservés)

Oui: je suis un rêveur. Car un rêveur est celui qui ne trouve son chemin qu’au clair de lune et qui, comme punition, aperçoit l’aurore avant le reste du monde. – Oscar Wilde…

WHAT ELSE ?

« La Méditation de Thaïs » est un extrait de l’opéra Thaïs de Jules Massenet. Le livret est de Louis Gallet d’après le roman du même nom d’Anatole France ( clic ICI *). Toutefois l’ironie relative à l’aspect religieux contenue dans le livre est laissée de côté par le librettiste ( Louis Gallet). Peut-être Massenet a-t-il composé la Méditation de Thaïs avec une intention religieuse. En tout cas une des plus belles œuvres de la musique classique. Je vous la propose aujourd’hui dans la version pour violon et piano avec Anne-Sophie Mutter et Lambert Orkis…

Une bonne écoute et une très très belle journée à  tous !

Coeurdialement

SOlène

🎧

22 réflexions au sujet de « IL Y A… »

  1. Merci chère Solène pour ce superbe poème grâce auquel nous voyageons du bout des bois perdus sous la neige jusqu’au lumières étoilées du bord de mer.
    Un voyage sans un seul gramme de CO2 gaspillé, mais c’est surtout sa puissance évocatrice que je retiendrai.
    Je t’embrasse fort. 😘
    Quant la méditation de Thaïs, c’est beau !

    Aimé par 1 personne

    • Là, je crois bien vous avoir invité dans l’intimité d’une création. Du moins dans ce plus ou moins long moment de rêverie qui précède l’écriture…
      Aussi c’est clair qu’en poésie, l’air est d’une absolue pureté. 😉
      Je t’embrasse Régis. A très bientôt. Prends soin de toi, surtout.
      PS: J’ai pris un retard considérable sur ce blog ( réponses aux commentaires). Le travail ! Et des objectifs à ne pas perdre de vue ( comme je te disais l’autre jour). Mais je vais me rattraper. Demain matin. Si j’arrive à me réveiller plus tôt que ces derniers jours.

      Aimé par 1 personne

      • Invite-nous, c’est un plaisir de voyager avec toi.
        Si tu veux pour le réveil on échange ? j’échange mon 3h38 de ce matin contre n’importe quelle heure s’approchant de 8h du mat. 😉
        A bientôt Solène. Je t’embrasse fort.

        J'aime

      • Je poursuis mon commentaire d’hier où je te proposais d’échanger nos heures de réveil.
        Si j’en crois ce matin, où je fus réveillé à 9h30 par Sylvie et Charlie venues toutes deux vérifier que je respirai encore, tu as du te réveiller très tôt.
        Fut-ce le cas ?
        Belle journée, ma Solène?

        Aimé par 1 personne

  2. le bon chocolat au lait, cette musique que mon père jouait au violon (je le revois du coup ça me met les larmes aux yeux) et l’imaginaire de cette pleine lune que je n’attendais que demain 😮 mais que je vais guetter et tenter de capturer.
    Je me vois dans l’obligation de remplacer les sapins que je n’ai pas par des pins que j’aperçois.
    Belle soirée SOlène

    Aimé par 2 personnes

    • Oui, tu as raison, Hélène. La pleine lune, c’est demain. Et moi aussi, je l’attends. C’est juste que « dans l’imaginaire tout est permis ».
      Pour tout te dire, je pensais planifier ce billet pour après demain, mais en voulant tout faire trop vite, j’ai fait l’erreur de cliquer là où il n’aurait pas fallu. Pas une fois, trois fois !!! Du coup, j’ai laissé.
      Oui, cette sublime méditation de Thaïs est chargée d’émotion. Si en plus, elle fait revenir le souvenir d’un être cher, les larmes arrivent.
      Bisous et douce soirée à toi. A bientôt.❤
      PS A y’est voté chez Carnet 😉

      Aimé par 2 personnes

  3. Ping : OSER – LE MONDE DE SOLÈNE

  4. La pleine lune ne brillera pas sur un océan ici mais sur des étendues d’eau de pluie , et j’avoue que parfois l’effet est magique .
    Merci pour ce superbe poème et pour la méditation de Thaïs .
    Bonne soirée Solène
    Bises

    Aimé par 1 personne

    • Merci petite Marie. Il m’est toujours agréable de te lire, que ce soit tes textes sur Insta ou ici, ou même encore tes commentaires lorsque tu es de passage.
      Bien que peu présente sur les réseaux sociaux afin de ne pas me disperser (ni me déconcentrer), ça reste un réel plaisir de t’y retrouver avec d’autres que j’aime lire. On manque de temps en fait, les journées ne sont pas à rallonge, et il faut bien dormir ( et faire aussi qq trucs chez soi)
      Je t’embrasse. A bientôt.

      Aimé par 1 personne

  5. Ping : Découvrez la petite Sibérie suisse – LE MONDE DE SOLÈNE

  6. Ping : OSER – LE MONDE DE SOLÈNE

  7. Ping : FEMME QUI COURT AVEC LES LOUPS | EN VERS ET CONTRE TOUT

  8. Ping : Une nouvelle qui fait chaud au cœur | EN VERS ET CONTRE TOUT

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s