SOIRS D’ÉTÉ… SUIVI PAR « JE PENSE ENCORE À TOI »

UN RIEN DE LUMIÈRE…

« La liberté ne va pas avec le bonheur. Elle va avec la joie. La joie est comme une échelle de lumière dans notre coeur. Elle mène à bien plus haut que nous, à bien plus haut qu’elle : là où plus rien n’est à saisir, sinon l’insaisissable. » – Éloge du rien de Christian Bobin…

SOIRS D’ÉTÉ

Il est des soirs d’été, comme ça
où j’aime m’asseoir en terrasse
sur le vieux port face aux tours,
pour contempler ce ciel de juillet
que le soleil en s’ y éternisant
au dessus de la mer enivrée,
embrase de rouge et d’orangé
pour, de ses rayons encore chauds
comme autant de coups de pinceaux
sur un tableau de maître,
tâcher de mouettes rieuses
l’immuable paysage alentour,
que le souvenir devenu lointain
rendra un jour immobiles
et silencieuses à jamais.

Je suis là, seule, devant un mojito
qu’en ces instants de fulgurance,
je sirote sans penser a rien d’autre
qu’a ces éclats de joie éphémères
dont je me souviendrai plus tard
comme d’une éternité, quand
je t’oubliais en les poètisant
dans le temps du monde qui,
pourtant, nous est compté –
on le sait.
Mais c’est bien là, toute la magie
de certains soirs d’été.

SOlène
06/07/2021
(Tous droits résevés)

 

🎧

Je suis entré dans l’église
Et je n’y ai vu personne
Que le regard éteint du plâtre des statues
Je connais un endroit où il n’y a rien au-dessus
Je pense encore à toi.
J’aurais dû me méfier des vents qui tourbillonnent
De ces pierres qui taillent cachées sous l’eau qui dort
De ces bouts de ruisseaux qui deviennent des ports
Je pense encore à toi.
On m’avait dit que tout s’efface
Heureusement que le temps passe
J’aurai appris qu’il faut longtemps
Mais le temps passe, heureusement, heureusement.

J’ai croisé le mendiant qui a perdu sa route
Dans mon manteau de pluie je lui ressemble un peu
Et puis j’ai ton image plantée dans les yeux
Je pense encore à toi.

Francis CABREL

@solenev79… sans la moindre retouche, aucune !

WHAT ELSE ?

Aujourd’ hui, je vous emmène à Ars en Ré, non pas chez Philippe Sollers ni chez Lionnel Jospin, mais pour visiter l’église catholique Saint Etienne. A la fois monument emblématique de l’île et classé au titre des monuments historiques, il a été construit au XVe siècle. Se détachant à l’horizon, il est reconnaissable de loin par son clocher pointu blanc avec sa flèche noire qui sert d’amer pour les marins en navigation dans les Pertuis…

Aussi la toute première fois que j’ai posé le pied dans cette église, il s’est produit une sorte de petit miracle. Ou que du moins, j’ai vécu comme tel. C’etait en été, il faisait très chaud ce jour-là. J’avais le coeur lourd parce que je me faisais du souci pour une personne de ma famille, alors hospitalisée à La Rochelle.
Je ne sais pas prier pour demander, mais j’ai fait brûler un cierge. Puis, agenouillée, j’ai laissé couler les larmes…
La flûte de pan, la fraîcheur des lieux… et surtout cette merveilleuse sérénité qui y régnait, mon coeur s’est allégé d’un coup et je me suis senti pénétrée par la grâce. Non, non, je n’étais pas dosée par quoi que soit. Toujours est-il que lorsque je suis rentrée, cette personne qui m’est si chère, était, elle, sortie de l’hôpital. Le soir même, on allait manger des fruits de mer sur le port de Saint-Martin.
Depuis, dès que je suis sur l’île, je vais régulièrement me recueillir dans cette église.

Vous me suivez ? 

Le très célèbre Curé, Jean-Marie Vianney (08/05/1786 – 04/08/1859) dit le saint Curé d’Ars est un prêtre catholique qui fut le curé de la paroisse d’Ars-sur-Formans ( situé dans la Dombes) pendant 41 ans. Vénéré par l’Église, il a été nommé patron de tous les curés de l’Univers par le pape Pie XI en 1829…

Je ne sais pas prier pour demander, alors la lumière que j’offre est un peu de mon bien, un peu de mon temps, un peu de moi-même…. Cette lumière qui brille symbolise ma prière  que je continue tout en m’en allant… 

Tapisserie de 5,80×3,00 réalisée d’après une œuvre originale de madame Lavigile  par une centaine de bénévoles  des dix communes de l’île de Ré au profit du téléthon

 

Ces photos numériques sont issues de mes albums personnels, mais n’ont pas forcément été prises le même jour….

« On ne se souvient pas des jours, on se souvient des instants.” – Cesare Pavese, Le Métier de vivre…

25 réflexions au sujet de « SOIRS D’ÉTÉ… SUIVI PAR « JE PENSE ENCORE À TOI » »

  1. Bonjour ma Solène,
    Je dois te détromper, Jean-Marie Vianney a été curé d’Ars en Dombes pendant 41 ans, pas celui d’Ars en Ré. J’ai été plusieurs fois à Ars en Dombes…
    Il n’empêche que le clocher d’Ars en Ré est très beau.
    Les mots de Bobin sont toujours un enchantement.
    Les tiens aussi.
    Belle journée, Solène des tours.
    Bises

    Aimé par 1 personne

    • Bonjour Régis
      Mais le pire, c’est que tu as raison. J’ai toujours cru que c’était celui d’Ars en Ré. Pour une simple et bonne raison, sa statut est dans l’église d’Ars en Ré. Alors ça, ça m’en bouche un coin.
      Cela dit, j’avoue humblement n’avoir jamais poussé plus loin mes investigations.
      Or maintenant grâce à toi, je vais pouvoir sortir ma science, parce que je ne suis pas la seule à avoir été induite en erreur, cause de cette statut qui trône dans l’église. En même temps, si j’avais lu plus loin que « curé d’Ars », hein…. 😉
      En tout cas MERCI 🙏
      Et n’empêche que ce je raconte ( et que j’ai vécu comme un un petit miracle), eh bien c’est vrai.
      Bon, plus qu’à rajouter « Ars-sur Formans situé dans la Dombes » sous la statut. Et ça fera la rue ( euh, c’est pour faire des vers)
      Bonne journée, bisous, à bientôt !

      Aimé par 1 personne

      • J’ai toujours raison… sauf quand j’ai tort ! 😂
        Il n’est pas rare de trouver des statues du curé d’Ars dans des églises, même si le village où cela se passe ne s’appelle pas Ars. À noter qu’il y a aussi un Ars dans la Creuse et peut-être d’autres que j’ignore.
        Contrairement à ce que j’ai dit plus haut, la ville ou Jean-Marie Vianney a officié est Ars-sur-Formans, situé dans la Dombes et non l’inverse.
        Le nom Ars pourrait venir du mot latin Arcus ou Arca, qui veut dire aussi bien pont, que arche, ou encore arc. Comme ces nuages que l’on voit de plus en plus : les arcus. Bref l’origine du mot Ars n’est pas évident. Et je reste sur ma faim en ce domaine…

        Belle journée.
        Bisous

        Aimé par 1 personne

      • Pas que toi, moi tossi j’ai toujours raison sauf quand j’ai tort 🤣

        N’empêche, en y réfléchissant, mettre une statut du Curé d’Ars-sur-Formans dans la Dombes dans l’église d’Ars en Ré, ça fait rien qu’ embrouiller.

        😁

        Aimé par 1 personne

  2. Bonjour Solène,
    La contemplation, cette magie de l’instant imprimée pour toujours par un esprit parfois nostalgie ; tu parles de joie et de vie, joie qui me fait défaut souvent .Alors merci
    Je connais bien ton Vieux port et ses tours, cela fait longtemps déjà. J’ai apprécié cette vie à La Rochelle…
    Amitiés
    John

    Aimé par 2 personnes

  3. Quelle jolie visite ! merci SOlène. J’ajoute aux propos concernant le Curé d’Ars que j’ai visité deux fois l’Eglise d’Ars ou son corps repose à la vue de tous, un lieu empreint d’une atmosphère toute particulière !!! on peut même visiter le lieu où il a vécu et souffert toute sa vie.
    Ca n’enlève rien à la beauté de ton reportage.
    J’ai pensé à toi dès le réveil avec un reportage sur le son et lumière du phare de la baleine sur fond de musique électro. Je viens de le faire suivre sur fbk

    Aimé par 2 personnes

    • Grand MERCI Hélène pour ton commentaire. Nous avons ( ce jour-là) échangé à ce propos sur FB, et j’ai été ravie de voir les photos.
      Depuis, je sais ( et j’en suis fière) que l’oncle à Morin ( du Bois plage) à peut-être été le curé d’Ars en Ré, mais que nous ne parlons pas du tout du même. 😉
      Encore une fois: vive les échanges !
      Bonne journée Hélène 😘❤

      Aimé par 1 personne

  4. Merci tant, amie SOLène! Ton post est magnifique. J’avais oublié le Saint Curé d’Ars – et merci à Régis Oeil-de-lynx d’avoir remis les pendules à l’heure 😊, ton poème est très touchant, et parfaitement bien amené avec Bobin et Cabrel. Tu évoques des choses auxquelles je m’identifie tant. T’embrasse! ✨❣️

    Aimé par 2 personnes

    • Œil de lynx, mon Emplumé ? Oui, mais pas celui de ta nouvelle 😉
      Il me fait trop rire, Régis, quand il s’y met. Je viens de recevoir la notif de son tout dernier commentaire. Pas triste ! Je ne sais pas si c’est son nouveau chapeau qui lui fait cet effet-la, mais non seulement il a bonne mine, il est, en plus, dans dans une de ces formes, today !

      MERCI Vève d’être passée et pour ton commentaire. Je t’embrasse, à bientôt !

      Enjoy enjoy de tes vacances 😘❤

      Aimé par 1 personne

  5. Il y a des lieux comme ça où on se sent bien, en harmonie, en paix.
    Merci pour cette jolie visite et la magie des soirs d’été qu’on aimerait retenir encore et toujours.
    Je t’envoie des pensées pour ces instants hors du temps et tous les autres.
    Je t’embrasse Solène et belle journée. ❤️.❤️.

    Aimé par 1 personne

    • MERCI petite Marie pour tes mots de passage et toujours bienveillants.
      En vacances, toi aussi ?
      Si oui, profites en bien.
      Je t’embrasse également. Et t’adresse toutes mes affectueuses pensées. A bientôt.
      PS: je suis passée lire ton billet du vendredi, mais je ne me souviens plus si j’ai commenté. Je ne le fais pas toujours tout de suite ( ça dépend de l’heure). Bah, je repasserai… 😊

      Aimé par 1 personne

  6. Bonsoir Solène,
    Des moments comme cela, ça ne s’oublie pas, et c’est une grâce dans nos vies.
    Tes photos sont toutes magnifiques. Merci pour la belle chanson de Cabrel et pour ton magnifique poème.
    Bonne fin de soirée,
    Bisous 😘

    Aimé par 1 personne

    • C’est moi qui te remercie ma chère Colette.
      Oui, tu as raison, c’est une grâce dans nos vies de tels moments. Ça s’est reproduit (qq fois), pas à l’église d’Ars, mais dans l’intimité de certains moments de recueillement… Cet immense bien-être qui nous envahit alors, on ne peut pas le percevoir autrement que comme une grâce.
      Très belle journée à toi. Bisous 😘❤

      Aimé par 1 personne

  7. Toujours touchante ta poésie.tant d’émotion , tant de douceur.
    Tes photos sont belles et j’aime cette chanson de Cabrel. Tu nous donnes toujours que du beau .

    Bonne fin de semaine SOLène .

    Je t’embrasse
    ♥️🥰🌹

    J'aime

  8. Ping : AINSI FONT… | EN VERS ET CONTRE TOUT

  9. Ping : « La femme chocolat »… amis de la poésie, bonjour ! – LE MONDE DE SOLÈNE

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s