FLÂNER ENTRE LES INTERVALLES

Tout peut arriver
d’un instant à l’autre

Tout peut arriver
à soi comme à d’autres

Tout peut arriver
et peut repartir

Tout peut s’écrouler
et se rebâtir

A toute heure du jour
la haine et l’amour

Tout peut s’enflammer
et se refroidir

Tout peut se faner
et refleurir

Tout peut basculer
du meilleur au pire

Un mot de travers
un acte manqué
une tuile, un pavé
une rose, un baiser

Tout peut s’aggraver
ou bien s’arranger
avec le sourire

Jacques HIGELIN, « Flâner Entre Les Intervalles »

Coup de ❤

Bien sûr, on le sait poète. Grand maître de l’improvisation, capable d’enchanter le monde dans ses refrains. On l’imagine moins absorbé dans le silence, penché des heures durant sur ses cahiers. Inspiré, concentré, traquant sans se lasser le mot le plus juste, le plus pertinent, le plus étonnant.

Tel est pourtant Jacques Higelin. Auteur acharné qui, depuis près de quarante ans, noircit des pages où se côtoient l’humour, le désir, les tourments, le plaisir, la sagesse, la folie.

Ce trésor d’écriture, il l’avait jusqu’ici gardé secret.

Aujourd’hui. Jacques Higelin a choisi de publier une centaine de ces textes inédits, longs ou brefs, épiques ou incisifs, écrits entre 1982 et 2015. Par petites touches, le livre nous dévoile aussi quelques-uns de ses secrets d’écriture.

Un recueil tour à tour drôle, surprenant, bouleversant. Ode à la créativité et à la liberté.

4ème de couverture

WHAT ELSE ?

..🎧

 

….( j’adore !)

Dimanche 01/08/2021

Voilà, c’est l’heure de nous faire la bise virtuellement (mais le cœur y est). Je pars dès demain lundi, sillonner à travers la France, mon si magnifique pays, pour voir ( ou revoir) des amis, découvrir ( ou retrouver) d’autres merveilleux et sauvages paysages… Et surtout, surtout me déconnecter de la toile, pour mieux me (re)connecter à belle dame nature, et m’y ressourcer. Et pourquoi pas jusqu’à m’y perdre dans l’immense et mystérieuse forêt ardennaise ? Sur les pas de Rimbaud, Verlaine, Georges Sand…et de mon arrière-grand-père ( père de ma vraie grand-mère  maternelle que je n’ai pas connue). Pour encore mieux me retrouver, entre brume et sentier ! Puis quand je reviendrai, je serai une autre

On se donne rendez-vous à la rentrée de septembre ? Tout de suite après la saison estivale, je serai de retour ici ou là, sur le chemin de vos blogs.

En attendant, prenez soin de vous. La vie est si courte et si fragile, profitez, profitez !! A bientôt, les zaminautes !

SOlène

PS: une petite dernière pour la route ?

 

22 réflexions au sujet de « FLÂNER ENTRE LES INTERVALLES »

  1. A reblogué ceci sur LE MONDE DE SOLÈNEet a ajouté:
    Voilà, c’est l’heure de nous faire la bise virtuellement (mais le cœur y est). Je pars dès demain lundi, sillonner à travers la France, mon si magnifique pays, pour voir ( ou revoir) des amis, découvrir ( ou retrouver) d’autres merveilleux et sauvages paysages… Et surtout, surtout me déconnecter de la toile, pour mieux me (re)connecter à belle dame nature, et m’y ressourcer. Et pourquoi pas jusqu’à m’y perdre dans l’immense et mystérieuse forêt ardennaise ? Sur les pas de Rimbaud, Verlaine, George Sand… mon arrière-grand-père ( père de ma vraie grand-mère maternelle que je n’ai pas connue)… Pour encore mieux me retrouver, entre brume et sentier ! Puis quand je reviendrai, je serai une autre

    On se donne rendez-vous à la rentrée de septembre ? Tout de suite après la saison estivale, je serai de retour ici ou là, sur le chemin de vos blogs.

    En attendant, prenez soin de vous. La vie est si courte et si fragile, profitez, profitez !! A bientôt, les zaminautes !

    SOlène

    Aimé par 3 personnes

    • Merci pour ce partage,
      Si vous trouvez de belles balades dans les Ardennes, je suis preneur, j’y passe 2 fois par mois et j’ai le temps de m’y promener le temps d’un sandwich le midi.
      2 promenades que j’ai apprécié, quand on prend la route de bouillon après Sedan, la dernière sortie à droite avant la frontière et sur la droite une petite route qui va loin dans la forêt.
      Et aussi en prenant direction d’Hirson depuis Charleville par la RN 43 après Tremblois les Rocroi, prendre le premier chemin à droite,puis des sentiers sur la gauche.

      J'aime

    • Ah, nous n’avons pas prévu de faire un détour vers la région parisienne. Une autre fois. Et puis, vous passerez bien un jour visiter mon beau marais…. 😉 manger du pâté de ragondin ( pas pour moi), du farci poitevin, des mogettes… et boire une tite liqueur d’Angélique…
      Des bisous à toi aussi. Prends soin de toi, mon cher Regis. Ne nous fais pas une autre infection urinaire. Je pourrai pas te tenir compagnie dans cette chambre 4018 où tu t’ennuies. 🥰

      🥰🌹

      Aimé par 1 personne

    • Merci Vève. De toute façon, je ferai un passage tt de suite après la mi-août pour parler de ton livre de nouvelles et de deux autres qui me tiennent profondément à coeur ( Le printemps des monstres de Philippe Jaenada et Seule en sa demeure de Cecile Coulon)
      A tout bientôt donc 🥰❤

      Aimé par 1 personne

  2. Bonjour SOLène, quel bel hommage à ce grand poète Jacques Higelin. Un grand merci.

    Je te souhaite une très belle vacance en France . Plein de nouvelles découvertes et belles rencontres avec amis. Profite de chaque bel instant. Comme tu dis, la vie est si fragile.

    Tendrement je t’embrasse. Bonnes vacances et au bonheur de te retrouver à ton retour ♥️🥰🌹

    Aimé par 1 personne

    • MERCI ma chère Hugo. Pour tout, ta bienveillance et fidèle amitié 🙏❤

      Oui, je ressens un grand besoin de nature et de nouveautés. Le pigeon voyageur qui est en moi, m’y pousse. Avec les deux doses de vaccin, le pass sanitaire et toujours le respect des gestes barrières, ça va le faire.

      Je t’embrasse bien fort. A bientôt ! 🥰🌹🌹🌹

      J'aime

    • Merci J-L.
      Émouvant Higelin dans cette deuxième vidéo.
      Je crois que je l’aime de plus en plus, notre chanteur poète. Même pas mort pour qui l’écoute et le lit.
      Bon toi d’août ( tu n’as pas tilté ?). En fait, tu m’as souhaité un bon moi d’août ( billet sur le MDS, bonjour août). Tu as perdu le s en route. 😉
      Oui, à bientôt.

      Aimé par 1 personne

      • Hihihi, bien sûr que j’ai tilté !
        En fêtes, je ne faisais que répondre à ton bon moi d’août (sans S [certainement dû à monsieur Truc qui t’as fait perdre ce S en route] 😉).
        À propos d’Higelin et de ses enfants, Arthur H, et Izia, connais tu la vidéo où ils chantent tous les trois ensemble, à l’occasion de l’anniversaire de Jacques. Je la trouve très émouvante.

        J'aime

  3. L’albatros

    Souvent, pour s’amuser, les hommes d’équipage1
    Prennent des albatros, vastes oiseaux des mers,
    Qui suivent, indolents2 compagnons de voyage,
    Le navire glissant sur les gouffres amers.

    A peine les ont-ils déposés sur les planches,
    Que ces rois de l’azur3, maladroits et honteux,
    Laissent piteusement leurs grandes ailes blanches
    Comme des avirons traîner à côté d’eux.

    Ce voyageur ailé, comme il est gauche et veule4 !
    Lui, naguère5 si beau, qu’il est comique et laid !
    L’un agace son bec avec un brûle-gueule,
    L’autre mime, en boitant, l’infirme qui volait !

    Le Poète est semblable au prince des nuées
    Qui hante la tempête et se rit de l’archer ;
    Exilé sur le sol au milieu des huées,
    Ses ailes de géant l’empêchent de marcher.

    Charles Baudelaire Les Fleurs du mal
    Sur ce, je vous souhaite de très vacances Madame.

    J'aime

  4. Ping : ABRACADRABA – LE MONDE DE SOLÈNE

  5. Ping : ABRACADABRA – LE MONDE DE SOLÈNE

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s